Une histoire de ré-équilibrage!

Il y a un peu moins d’un an, j’écrivais ce billet!

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts de Paris et d’ailleurs.

J’ai fait l’autruche pendant de longs mois. Je sentais les kilos s’installer autour de ma taille mais je méprisais ma balance. Je voulais assumer mes rondeurs mais la difficulté pour m’habiller et la honte de me voir bien trop ronde sur les photos ont fini par l’emporter.

Un matin de décembre, je me suis rendue à la visite médicale de mon nouveau boulot. Le médecin m’a demandé de me mettre en sous-vêtements pour me peser et j’ai eu honte. J’ai eu honte de mon corps et de mon laisser-aller. J’ai pris conscience que je ne pouvais plus prendre l’excuse de mes 2 grossesses parce qu’après tout, nombreuses sont les femmes qui retrouvent la ligne rapidement. Et puis de toute façon, maintenant que Lucien a 3 ans 1/2, l’excuse n’était plus valable.

Ce matin-là, j’ai refusé de me peser, j’ai refusé de voir la réalité en face.  Enfin je crois surtout que je n’avais pas envie de partager cette réalité avec ce médecin que je ne connaissais pas.

Mais en sortant, j’ai compris qu’il fallait que je me prenne en main pour arrêter d’être si mal dans ma peau. Alors j’ai appelé un nutritionniste et j’ai pris rendez-vous.

Depuis le 11 janvier, je suis au régime! Enfin ma nutritionniste m’a dit de dire « rééquilibrage alimentaire » et non régime, et j’aime cette nuance. Parce que le régime est trop court-termiste alors qu’un ré-équilibrage, ça permet de se projeter à plus long temps.

Comme mon objectif est de me sentir mieux dans ma peau au-delà d’un nombre précis de kilos à perdre, nous avons convenu avec ma nutritionniste que je ne verrais pas mon poids de départ. Du coup, quand je la vois, je ne regarde pas ce que dit la balance.

Bien sûr je sais combien de kilos j’ai perdu. Il y a 2 semaines, j’en étais à -6. Malgré quelques écarts, j’espère en perdre encore 2 ou 3 supplémentaires d’ici mon prochain rendez-vous à la fin du mois.

Mon objectif est de rentrer dans du 42 d’ici l’été et de pouvoir de nouveau m’habiller où je veux. Et ne plus me sentir trop ronde.

Allez, vive le ré-équilibrage!

(La photo qui illustre ce billet n’a rien à voir avec le sujet mais je l’aime bien, tout simplement).

33 thoughts on “Une histoire de ré-équilibrage!

  1. Je suis dans le même cas de figure que toi. Je disais à ma mère la dernière fois que j’avais du mal a m’y mettre comme si je devais arrêter la cigarette c’est fou!
    Je te souhaite du courage, je suis certaine que tu vas bientôt pouvoir te sentir bien dans ta peau… Tu es radieuse en tout cas 🙂

    1. Un IMMENSE merci pour tes encouragements et ce si gentil compliment.
      Et courage à toi, tu vas réussir à t’y mettre si tu en ressens le besoin.

  2. j’ai l’impression de lire mes pensées. J’ai tellement honte de mon corps en ce moment, j’e ne me sens pas bien, je ne suis jamais satisfaite de rien mais je n’ai pas de motivation. J’ai perdu mon boulot et depuis c’est la dégringolade… je me dit que rien ne sert à rien, je vois tout en noir… mais je vais me motiver, je veux être fière de moi, de mes efforts… 42 c’est un bon chiffre 😉

    1. Tu sais j’ai été au chômage pendant 2 ans donc je sais ce que c’est.
      Un jour tu auras le déclic et tu te prendras en main. La seule chose que je peux te conseiller, c’est de ne pas prendre le chômage comme excuse.

  3. Tous mes encouragements. Tu vas y arriver !!! Avec l’amour des tiens rien ne va t’arrêter.
    Merci de partager avec nous.

  4. Même combat ici, et mon médecin a beau être plein de bienveillance, moi les kilos ne descendent plus depuis les 2 premiers rdv, et je sais absolument pourquoi, je n’arrive pas à me plier à ses conseils pleins de bon sens, pas si difficile à suivre, mais je n’ai juste pas du tout la tête à ca… Malgré tout je ne le supporte pas, et ne suis même pas capable d’envisager l’idée d’accompagner les classes des Twins à la piscine alors que c’est une des seules sorties où je peux me rendre disponible… Bref, je sais à quel point c’est difficile et je t’envoie tout mon courage!

    1. Oh la la, l’épreuve du maillot de bain, mon cauchemar!!!!!!!!
      En tout cas, merci pour tes encouragements et je suis sûre que tu vas y arriver aussi.
      Je t’embrasse fort.

    1. De toute façon, je pense que cela ne sert à rien d’entreprendre un « ré-équilibrage » tant que l’on a pas eu de déclic.
      Ma nutritionniste m’apprend à manger plus équilibré et à écouter ma tête et mon ventre. En somme, rien de révolutionnaire mais c’était indispensable en ce qui me concerne.

  5. Bonjour Paulette…

    Même état d’esprit pour moi en ce moment… 2ero envie de m’hbailler, et d’aller faire du shopping. Les rares fois ou je vois une fringue qui me plait, je l’essaye et là c’est la casa…
    Je sais qu’on habite pas trop loin… Est-ce que cela t’embeterait de me donner les coordonnées de ta nutiritionniste (ou juste le nom et je chercherais )

    Merci Anne Declety

    1. Merci pour tes encouragements.
      Je ne sais pas si c’est courageux…mais comme toujours cela fait beaucoup de bien de poser ses pensées par écrit.

  6. Courage ma Paule,
    D’avoir pris rdv avec un nutritionnste c’est déjà un grand pas.
    Et tu as raison, le mot régime n’a plus le même sens aujourd’hui alors il ne convient pas. Tu apprends à manger comme c’est le mieux pour ton corps, ce dont il a besoin, c’est positif 🙂
    J’espére que tu te sentiras rapidement mieux !
    Bises.

  7. c’est super d’avoir cette vision long terme car c’est la seule chose qui fonctionne !
    je me suis ré-équilibrée aussi, parce que j’étais constamment malade, fatiguée (et dépressive sans vouloir l’admettre) et franchement je me sens vraiment mieux.
    j’ai de nouveau envie de faire les choses – et je les fait- comme avant, et ça fait du bien.
    bonne continuation et au plaisir de te lire !

    1. Merci Patricia pour ton message et tes gentils encouragements.
      Effectivement c’est important de faire les choses à long terme.
      A bientôt.

  8. Coucou juste pour te dire que j étais dans le même cas que toi et le cacher derrière ma grossesse était bien plus simple que de me prendre en main. Je suis allee voir une diététicienne pour les 1 an de ma fille. Aujourd’hui ( quasiment 1 an après ) j ai perdu 29 kg avec un rééquilibrage alimentaire également. Comme quoi tout est possible ! Je me sens mille fois mieux et bien plus sereine. Alors courage à toi pour atteindre ton objectif. Le tout est que tu te sentes au mieux !! Bonne soirée

  9. Salut Paule !
    Qu’elle surprise de te retrouver avec ce billet et le 1er dans lequel moi aussi je me retrouve complètement. Félicitations à toi et tous mes encouragements pour la suite.
    Tu as deux enfants sublimes qui doivent t’apporter un soutien sans failles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *