Où est passée la bienveillance sur Instagram?

Cela fait un moment que cet article me trottait dans la tête. Je crois que j’ai besoin de vider mon sac et d’échanger avec vous « comme avant » sur ce blog.

Je ne suis pas fan du mot « bienveillance » mais je n’ai pas trouvé de synonyme à ce nom qui transcrit bien ce que j’ai en tête.

Pour vous expliquer le pourquoi du comment de la genèse de cette question, faisons un bref retour en arrière. Pas bien long, juste de quelques jours.

Il y a une dizaine de jours j’ai posté un selfie avec une légende qui se voulait humoristique. La voici :

Après une journée un peu merdique (comme nous en vivons toutes et tous régulièrement), je rigolais en me faisant remarquer à moi-même que j’étais chez moi…et non que Cambodge ou au ski où des voyages étaient justement organisés avec des blogueuses.

Est-ce qu’il y avait de la jalousie dans mes propos? Absolument pas. De l’envie bien sûr mais est-ce grave? Oui j’aurais préféré être en voyage plutôt que devant ma télé. Et alors?

Et alors le problème c’est que je l’ai écrit et que cela a été mal interprété. Pas par des followers mais par des blogueuses qui se sont senties attaquées. J’ai reçu notamment en message perso me disant qu’en provoquant de l’animosité je discréditais l’engagement de l’association cambodgienne qui avait invité une poignet de blogueuses.

Sérieusement?

Je dois avouer que cela m’a peinée car 1/ j’ai trouvé ces reproches vraiment exagérés et 2/ je me suis demandée comment une personne pouvait penser que mon post avait provoqué cela? En effet, si problème il y a eu, est-ce que la mayonnaise n’était pas montée avant? Et pourquoi aurais-je été la cause de commentaires négatifs (ou tout simplement vrais…mais passons!).

Bref, les bêtises dans ce genre sont malheureusement fréquentes sur Instagram. J’y ai beaucoup réfléchi ces derniers temps. Comment est-ce possible que cela soit autant la guerre entre influenceurs (mais pas que hein!) sur Insta?

Mon analyse – je respecte bien sûr que l’on ne soit pas d’accord avec moi – c’est que s’est installée sur Insta une « guerre des chiffres ». Le nombre de followers et de likes que l’on a est visible de tous et cela a provoqué je pense une gue-guerre malsaine qui n’existe pas sur les blogs.

Perso je tiens ce blog depuis presque 7 ans 1/2. Il y a 2 ou 3 ans encore, Insta n’avait pas autant de « pouvoir ». Les blogueurs et blogueuses postaient plus régulièrement (moi la première). Et puis l’explosion d’Insta a mis en avant des personnes de talents que l’on s’est mis à appeler des instagrammeurs/influenceurs (comprendre : « des personnes n’ayant pas de blogs »). J’avoue avoir beaucoup de respect et n’être pas du tout jalouse des instagrammeurs. Faire de belles photos n’est pas accessible à tout le monde. Moi-même je pense m’être beaucoup améliorée ces dernières années mais je ne suis clairement pas une reine de la photo.

Donc tout ça pour vous dire que – certes tout cela est mérité – mais cela ne m’empêche pas de penser qu’il est la plupart du temps plus simple de poster une photo sur son compte Insta plutôt que de rédiger un article de blog (je nuance mes propos en insistant sur le « la plupart du temps » car je ne parle pas ici des artistes qui utilisent Insta comme un book de leurs travaux et dont une simple photo représente beaucoup de boulot) et je suis la première à avoir beaucoup délaissé mon blog, appréciant la facilité / rapidité d’Insta.

Si je vous parle des blogs c’est parce que l’opposions blogs / Instagram est clef dans mes questionnements. En effet, je crois sincèrement que les relations sont plus saines avec les blogs car les chiffres ne rentrent pas en ligne de compte puisque chaque blogueur ignore les stats des autres. Ainsi, on juge un blogueur sur tout un tas de critères (qualité des textes, des photos, régularité, etc) objectifs et désintéressés.

Et c’est justement tout ce que je ne retrouve plus sur Insta.

Alors tout se mélange un peu (beaucoup!) dans ce billet car je vous parlais au départ de bienveillance et j’aborde maintenant les chiffres et la compétition entre influenceurs (micro ou plus gros) mais pour moi tout est lié.

Je trouve qu’aujourd’hui sur Instagram on ne peut plus vraiment faire preuve d’humour ou d’honnêteté sans que cela parte en cacahuète. Oh bien sûr j’exagère et c’est loin d’être le cas tout le temps. Remarquez je pense que les gens qui se sentent libres d’écrire leurs pensées sont une minorité. Mais quoi qu’il en soit, on n’est plus vraiment dans une ambiance chaleureuse, sympathique et bon enfant. Et pour le coup je parle des influenceurs ET des followers. Un pas de travers et la situation prend des propositions débiles.

Hier en storie j’ai parlé d’éducation (sujet extrêmement polémique, je saiiiiiiis!) et j’ai reçu des messages persos de personnes qui se sont vraisemblablement senties attaquées. Mea culpa pour le coup car c’est vrai que je n’avais pas être super claire dans mes propos mais au-delà de ça, est-ce vraiment dramatique que je ne pense pas comme tout le monde. Pourquoi est-ce que sur un blog on tolère des propos « engagés » et que sur Insta c’est rapidement la fête du slip?

Franchement je n’ai pas la réponse. Et je suis vraiment curieuse d’avoir votre avis. En plus ce que j’apprécie ici c’est que les commentaires seront visibles de tous. Ras le bol des gens qui se déchainent en MP sur Insta et qu’on ne voit plus en commentaires sous les photos.

Pour conclure cet article, j’ai pu constaté ces derniers temps que nombreux étaient les blogueurs à avoir envie de revenir plus régulièrement sur leurs blogs et je dois dire que c’est également mon cas car je me sens moins jugée et plus libre de mes propos par ici et je trouve les échanges plus bienveillants que sur Insta (la boucle de ma pensée est bouclée!).

Au plaisir de vous lire en commentaires.

47 Comments

  • Amandine de ByHemoon
    22 février 2019
    reply

    Coucou Paule =) ça fait tellement longtemps que je ne suis pas passée ici… par manque de temps. J’apprivoise doucement mon nouveau rythme, depuis l’arrêt de la boutique et entre 2 projets persos. Mais ce soir je prends le temps et je suis ravie de te lire, comme toujours. Moi, je n’en peux plus d’instagram !!!! Je ne sais pas par quel bout commencer ce commentaire tant il y a à dire..

    Je te rejoins TO-TA-LE-MENT, quoi que, je suis sans doute même plus incisive que toi (au risque de passer pour une vieille c*nne)

    Je me suis heurtée à ces pensées aussi plusieurs fois, et ça a achevé mon processus de décision pour l’arrêt de la boutique.. Aujourd’hui Je peux juste en sourire tellement ça me désole et ça me tient éloignée du réseau. Sache que tu n’es pas seule à penser ça et à le dire (bcp en off certes), malheureusement pour le moment cette pensée ne fait pas écho.

    Avec ma vision de « boutique » j’ai aussi eu le droit à de belles choses,.. de ceux qui t’agressent par MP sans bjr, svp, merci pour savoir pour une info, aux filles qui s’offusquent, et voient du sexisme partout (et sinon les mots humour, second degré, dérision.. ça vous parle ou pas?) en passant par les multiples opportunistes qui veulent faire des « partenariats » alors que c’est un METIER et qu’il faut ETRE PRO. Ce qui est – quand même – assez rare à trouver !! Quoi qu’on en dise des BONS influenceurs avec une sensibilité, un talent, un sérieux, une conscience pro… j’en ai pas vu tant que ça. Ce métier me fascine, mais vraiment pas dans le bon sens du terme…(oui je suis d’accord, là je suis réac’, vit avec ton temps Amandine…..blablabla)

    Et donc sérieusement, on a plus le droit de partager, de s’inspirer, d’échanger, de rire et de faire du second degré sans se faire insulter, agresser, bloquer, unfollower (encore que j’m’en fous grave pour ces deux derniers) ? une phrase qui ne convient pas et on raye ? Tu ne me connais pas, tu ne connais pas mon état d’esprit, tu ne connais pas mes convictions et tu t’arrêtes à ça ?

    A force de réfréner mes pensées, de me dire « passe au dessus » « laisse tomber » « répond pas » « soit cool » « t’arrêtes pas à ça » bah, je me suis arrêtée. tout court. Instagram, c’était mon réseau social préféré, tellement de belles découvertes à faire… et puis rapidement tout a changé.

    Pour moi il y a plusieurs choses qui dépassent le cadre simple de la course au chiffre que tu évoques :

    – La je te rejoins pleinement : Les marques se sont emparées des anonymes pour s’en servir comme porte drapeau.
    A partir de là, adieu la bienveillance, bonjour l’opportunisme. Ou comment transformer des anonymes « naïves » (à traduire par : faisant un usage sain et bienveillant de l’outil) en produit commercial. Ces gens qui, en voyant des influenceurs vivre de leur passion se décident à créer un compte « pro » en se disant « quand j’aurai 10k je pourrais demander des partenariats ». Et donc au passage, les annonceurs avec le plus de moyens inondent le réseau de leur produit (elles s’en foutent d’ailleurs de faire du qualitatif), les gens vont donc vers les même marques, et c’est la mort des petits créateurs, des petites boutiques, de la visibilité des plus petits, et bonjour la pensée unique, le troupeau de moutons, les frustrations de ceux qui ne peuvent suivre, la déconnexion de la réalité… quand comprendront-ils que c’est eux, qui ont le pouvoir ? Visiblement pas demain, puisqu’on les tient en les laissant miroiter qu’on peut devenir « influenceur » du jour au lendemain… YOUHOU.

    – Et la je suis plus incisive: la mouvance générale des réseaux sociaux permet à tout le monde de l’ouvrir pour tout, tout le temps, sur tous les sujets, même sur ceux pour lesquels ils ne sont pas experts mais où ils se croient experts. Ces dernières années (voir ces derniers mois cela s’est intensifié), on trouve normal que tout le monde l’ouvre pour tout et rien, partout, tout le temps et d’y accorder énormément de crédit? Et on s’en fout de blesser les autres, de ne pas réfléchir ni modérer ses paroles, de ne pas avoir d’empathie, on se décharge tout simplement… le tout sous couvert de la liberté d’expression ? ou est-ce pour expier ses frustrations ou la violence emmagasinée ? #onmarchesurlatete

    Cette vision n’engage que moi, mais c’est l’analyse que je fais de tout ça… ce sont les discussions de comptoir version 3.0. sauf qu’au lieu d’un auditoire qui se limite aux clients du café, c’est exposé à tous et ça fait des dégâts…. On est pollué par les avis, la violence, les insultes, et tout le monde qui vient mettre son petit grain. C’est juste épuisant.

    Entre les faux semblants (oui bcp serrent les dents sans rien dire et font vraiment bonne figure), les sujets pas du tout polémiques qui le deviennent, l’expression d’un sentiment ou d’une pensée qui dérive en un pugilat, les influenceurs aseptisés où l’on voit défiler tous les partenariats en veux-tu en voilà, bref Instagram ce n’est plus un plaisir pour moi.

    Ce qui m’attriste c’est qu’après quelques mois de recul, je n’arrive pas encore à revenir sur mon blog, ni sur mon compte déco, je n’ai plus envie de partager, tout simplement. J’essaie de temps en temps, j’y passe un peu mais ne prête plus attention à grand chose. Je me dis pourtant qu’avant ma boutique en simple blogueuse, je faisais les choses avec coeur, j’ai mis en avant de jolies boutiques, de petits créateurs, et toujours avec mes goûts, sans me transformer en panneau publicitaire et c’était tellement bien et que j’aimais bcp écrire, ça me vidait la tête. Mais je n’arrive pas encore à passer outre. Le mauvais l’emporte encore sur le bon (alors que foncièrement je suis convaincue qu’il y a plus de gens bien que l’inverse, sauf que les gens bien ne s’expriment pas assez)…

    Gros bisous By Paulette,
    a bientôt,
    Amandine

  • 9 février 2019
    reply

    Tu as tellement choisi les bons mots! Instagram n’est tellement plus ce qu’il était… C’est incroyable comme les écrits peuvent être pris de façons tellement différentes selon les personnes (puis sans compter qu’on ne se gêne pas pour partager un jugement -même si c’est hyper négatif, les gens ne se gênent plus-). Je ne m’y sens plus très bien moi aussi. Maintenant, il y a cette ambiance de « devoir suivre le mouvement », de faire toujours des photos plus belles, plus intéressantes, de trucs vraiment géniaux! J’ai l’impression de n’avoir plus rien a posté maintenant, comme si je ne vivais que des inepties, pas assez grandiose pour être dans le bon coté de la force! :B j’hésite à partir, mais j’aime quand même bien suivre quelques personnes. 😀

    Ton blog est vraiment très très chouette, merci <3

    A bientôt !

  • 8 février 2019
    reply

    Je partage complètement ton analyse. Instagram est un defouloir où, sous pretexte de story éphémère et de feed qui se perd dans les méandres, les gens se permettent de commenter spontanément sans réfléchir à l’impact de leurs propos. Et comme en plus de ça, on est bien au chaud derrière son écran, allons-y gaiment, insultons…. c’est pas grave !
    Y’a 15 jours, j’ai dit en story que le faux gras était un truc pas bon (a mon goût) et compo douteuse (objectivement). J’ai ajouté en rigolant que j’allais créer un mouvement de soutien du vrai foie gras pour redorer son blason.
    J’ai été rapidement unfollowée par une centaine de personnes. Et en vérifiant, ce sont pour beaucoup des comptes vegan.
    Alors certes mon exemple n’est pas exactement la même chose que toi. Mais on est dans la même lignée…. Au lieu d’avoir un échange constructif avec des gens dont je ne partage pas l’opinion, j’ai été bannie comme une malpropre, sans qu’on me laisse m’exprimer.
    Je sais que ça ne serait jamais arrivé sur le blog. Je n’ai jamais eu de commentaires désobligeants en 10 ans de blog. Parfois des débats ou des questionnements mais pas plus.
    D’ailleurs j’ai un brouillon au sujet de cet événement « faux gras » qui attend d’être publié. Je sens qu’on va rire.
    Pour conclure, j’ai décidé il y a quelques temps d’être bienveillante (t’as vu je reboucle avec ton titre) envers mon blog et de moins donner de crédit à Instagram qui est devenu pour moi du zapping. Pas quali et pas respectueux donc next !

  • 8 février 2019
    reply

    Un article que j’aurais pu écrire (peut être pas avec la même plume) mais il reprend exactement mon ressenti. J’ai un blog depuis 10 ans, j’écris en dents de scie mais c’est mon petit univers ! Pas de stats visibles, juste des billets et des photos c’est tellement vrai ! Bonne continuation ici ou sur Insta, et chapeau encore d’avoir mis des mots sur le climat actuel sur les réseaux sociaux 🙂

  • Philutrion
    8 février 2019
    reply

    Merci pour ce super article ! Je dois être une vieille, j’aime beaucoup les blogs (il m’arrive de commenter) et j’utilise Instagram mais je commente très peu.
    Mon analyse serait que l’être humain à besoin de détails, de connaître, de comprendre, de discuter pour être tolérant et empathique (cf. Les jugements negatifs sur tous les autres sauf mes proches, ma copine untel… pour qui la situagion est vraiment differente…). Et je pense que cela est possible à travers les blogs. Pas sur Instagram, où on ne voit qu’une partie du sujet traité…
    Sinon je pense que globalement Instagram créé (et en dehors du ressenti, c’est prouvé scientifiquement) un sentiment négatif sur sa propre vie (Pas assez… tout en fait)… ça rend les gens hargneux, intolérants, susceptibles…). J’espère que des articles comme le votre aiderons à ce qu’Instagram reste un réseaux social pour partager, s’entraider, déculpabiliser et se donner des l’énergie ! Bonne journée à vous

Post a Comment