35 ans – 20 jours!

Dans 20 jours, j’aurais 35 ans.

35 ans en soit ce n’est pas vieux…je veux dire, j’ai encore toute la vie devant moi, je n’en ai même pas encore fait la moitié.

Mais quand même, ce n’est pas rien.

Quand on a 15 ans, on se dit que 35 ans c’est dans 1000 ans…quand on atteint les 25 ans, c’est moins éloigné mais on a souvent pas d’enfants, on est au début de sa vie professionnelle…on n’y pense pas.

Et ça finit par arriver!

Est-ce que je me sens vieille? Non, pas vraiment. Je veux dire, j’ai plein de cheveux blancs et je suis obligée de me les colorer toutes les 6 semaines mais j’en ai depuis près de 10 ans alors ça ne veut rien dire.

Je suis mère de famille, signe de maturité s’il en est mais mes enfants sont encore petits.

J’ai terminé mes études il y a plus de 10 ans mais mon passé professionnel n’est pas loin d’être un échec complet.

Hier j’ai cependant pris conscience que 35 ans était un vrai cap dans la vie. Je me sens libre, mature. J’ai fait des choix que j’assume. Je dois élever mes enfants, je construis leurs vies en même temps que je continue à élaborer la mienne.

Tout ceci n’est pas rien.

Mais à 35 ans on prend aussi conscience que l’on s’est éloignés d’autres personnes. Que l’on a pas tous les mêmes envies, les mêmes ambitions, les mêmes attentes.

J’ai quitté le monde de l’entreprise il y a près de 3 ans et même si je suis toujours restée très active pendant mon chômage, je n’ai pas une ambition débordante. J’ai envie de réussir et de m’épanouir professionnellement mais pas à n’importe quel prix. Ma seule volonté est de réussir à gagner suffisamment d’argent pour vivre tranquillement, payer les études de mes enfants et partir de temps en temps en vacances. Le reste? Les artifices? Me mettre en avant parce que je manage une équipe de plus de 10 personnes, je m’en fiche, complétement. Pour moi, ce n’est pas un gage de réussite.

Non, réussir pour moi dans la vie c’est juste essayer d’à peu près tout concilier et d’être fière de ce que je fais même si parfois (souvent?) c’est difficile, qu’il m’arrive de pleurer d’angoisse et de fatigue.

Hier j’ai diné avec une personne que j’aime pourtant beaucoup mais ce dîner m’a fait du mal. Parce qu’on a pas parlé de nous, de notre vie, de nos envies. J’ai eu l’impression d’être à un dîner professionnel, de faire figuration.

Mes dépenses sont assez calculées en ce moment et payer près de 40 euros pour un dîner sans chaleur humaine, cela m’a réellement rendu triste.

Parce qu’à l’approche de mes 35 ans, j’ai envie de relations vraies, j’ai envie de soutien, j’ai envie de connivence. Et je n’ai pas envie de me sentir « en-dessous » tout ça parce que j’ai décidé un beau jour de quitter une entreprise qui me rendait profondément malheureuse. De m’occuper de mes enfants. Puis de prendre le risque immense de monter ma société.

A 35 ans – 20 jours, j’ai encore un gros problème de confiance en moi. Et je ne sais pas si ce problème finira par se résoudre un jour. Mais ce dont je suis sûre c’est que ma sensibilité qui m’a souvent joué des tours dans ma vie professionnelle est ma plus grande force. Parce que je ressens les gens, parce qu’il est important pour moi d’être aux côtés des gens que j’aime…et que ceux qui ne comprennent pas tout cela, je n’ai plus envie qu’il fasse partie de mon entourage parce que ces relations ne m’apportent rien humainement.

Aujourd’hui j’ai envie de passer du temps avec les gens que j’aime. Les gens dont j’ai envie de connaître la vie. J’ai envie d’être une oreille mais je souhaite également que cela soit réciproque. Car c’est pour moi le fondement de l’amitié.

A 35 ans – 20 jours, je me fais la promesse d’arrêter de m’accrocher à des choses qui n’en valent pas la peine. J’essaie de penser à moi…et surtout j’essaie d’être fière de ce que je tente de faire et de construire. Certes j’ai foiré plein de choses mais j’ai 2 enfants que j’aime  « plus haut que la tour eiffel », un chéri qui me soutient coûte que coûte. J’ai quelques amis qui sont là au jour le jour, quoi qu’il arrive. Et tout le reste, c’est secondaire.

A 35 ans – 20 jours je me mets comme challenge d’être heureuse pour les 35 prochaines années à venir.

31 thoughts on “35 ans – 20 jours!

  1. Hum ça fait du bien de lire ce billet. J’avoue que c’est carrément le ressenti que je pourrais exprimer. Comment ça se fait…
    J’aimerais échanger avec des personnes qui comprennent – en tous cas qui ne jugent pas : sont-elles si rares?
    Je vais méditer sur cet article et on verra bien…
    Bon pré-anniversaire 🙂

  2. tu crois que c’est les 35ans qui nous jouent ce tour là ?
    Tu crois qu’à 35 +1j on va y arriver ?
    Moi à 35 -7mois je me dis que je retombe à celle du début… Mais le poids de beaucoup trop en plus…
    Puis je prends conscience que j’ai aussi besoin follement des autres… De tous ! Et que je crois bien que je passe à côté de l’essentiel depuis 18 « presque merveilleux » mois…
    Un peu trop envie et besoin d’être « parfaite » sûrement pour ne pas penser aux imperfections !

    C’est la merde en ce moment non ?

    J’aimerai bien que ma vie soit mon Instagram parfois
    En même temps elle serait chiante a force !

    Je te fais plein de bisous et je suis sur qu’un verre en vrai sans photo mais avec des sourires nous fera le plus grand bien !

  3. euh…. Mon petit coeur, en lisant cet article, c’est tout d’un coup serré… de plus en plus……. WAHOU !

    Et bien…. Cette paulette et moi, on vit un peu la même chose… !!!!! Pas toujours simple, hein ?! ^^
    35 ans ( bon et 9 mois… Grrr ), deux enfants, une vie pro un peu particulière [ Freelance puis salariée depuis 3 ans…. Mais 🙁 ] ETC ETC ETC ETC…

    Alors MERCI, car pour moi aussi : CA FAIT DU BIEN UN POST COMME CA !
    [Et Je pense qu il est tombé pile poil LA bonne journée…. ]

  4. Si tu savais comme ton billet me parle… Je quitte mon boulot dans une semaine, je pars dans l’idée d’une reconversion pour plus d’humanité, de chaleur et notamment pour avoir du temps avec mes proches, mon fils, bref un ensemble de choses qui sont la preuve aussi que je ne suis pas carriériste. Dur parfois de faire comprendre à l’entourage qu’on a envie de s’épanouir professionnellement, qu’on en veut, mais qu’on n’accorde pas d’importance comme tu le dis si bien à ces symboles de réussites (qui pour moi aussi sont du vent) « être manager » « avoir des projets super innovants » alors que parfois certaines personnes brassent de l’air sans s’en rendre compte. Je suis comme toi, ça fait mal quand on se rend compte qu’un proche a plus envie d’étaler sa réussite que de partager un moment humain. A une époque j’ai coupé les ponts avec une copine de master à cause de ça. Elle arrivait systématiquement aux rendez-vous happy hour entre copines en commençant par « mon mec à eu une augmentation, on trinque? » « je change de grille de salaire au taf, on le fête? » sans jamais se préoccuper de comment nous on allait. A l’époque j’ai connu une réussite professionnelle que j’ai mis très peu en avant, mais elle m’a jalousée malgré tout. Je me suis aperçue, si ça peut t’aider, que ces personnes qui s’étalent là dessus ont par ailleurs un complexe d’infériorité par rapport aux autres et que seule leur réussite importe. J’ai stoppé là. J’aime me réjouir pour les bonheurs de mes amis, sentir qu’on s’épaule, qu’on s’aime avant tout. Comme toi, je m’entoure avant tout de de gens humains, chaleureux, avec qui je partage beaucoup de bons moments « vrais » 🙂

  5. Très joli article qui fait beaucoup de bien! Merci de te livrer comme ça à tes lecteurs. Tout semble toujours tout beau tout rose sur les blogs et autre instagram. On a l’impression que leurs auteurs sont des wonder wo(ma)man et qu’elles gèrent tout à la perfection. Alors merci merci. Je n’ai (que) 27 ans je me suis lancée moi aussi dans l’aventure entrepreneuriale après avoir quitté mon poste de fonctionnaire (à vie…..). Depuis je suis tout le temps dans le doute et obligée de me justifier. L’arrivée de ma fille rend ce choix professionnel encore plus difficile autant qu’il le conforte.
    Bravo pour ce blog et tout le reste!

    1. Oooooh non, tout n’est pas rose, loin de là 😉
      Bravo pour tes super jeux, bravo d’innover, bravo de proposer une alternative à tous les jeux de société moches!

  6. Bonjour Paulette, je te lis dans une salle d’attente et que ce billet me fait du bien ! Je je vais pas avoir 35 ans, juste 33 ans dans quelques mois et je viens de quitter mon boulot pour vivre une vie plus juste, plus en accord avec mes besoins, mes envies. Pas facile d’affronter le regard inquiet et parfois moqueur de certaines personnes. Mais voilà j’ai décide d’assumer que j’allais changer de vision pour être heureuse tant pis si ça déplait à certains. Et mon plus grand bonheur c’est la vie avec ma petite puce de 4 mois. Quand je la regarde je sais que j’ai fait le bon choix …

  7. Forcément ton billet me parle, j’ai fait le même grand saut il y a quelques années déjà et si j’ai perdu en regards admirateurs au niveau pro (et sur la fiche de salaire), j’ai beaucoup gagné humainement ! Des bises !

  8. Mais ce billet, c’est tout moi, j’ai 40 ans, même parcours, je vous rassure avec l’âge vient la sagesse, ça fait du bien et on devient bien plus sûre de ses choix. Alors joyeux anniversaire en avance chère Paulette et n’ayez crainte, la vie, votre vie que vous vous construisez est formidable. Merci pour vos mots

  9. Etre heureuse à 35 ans, quel beau challenge!! C’est vrai qu’on vit dans une drôle de société où on culpabilise si on bosse trop et on culpabilise aussi si on ne bosse pas…j’ai fait les deux! Au final, je me dis que ces moments avec ses jeunes enfants sont constitutifs d’une histoire familiale et ont et auront toujours plus de poids lorsqu’on fera le point dans …35 ans ?! Un juste milieu est à trouver…je cherche encore!! Bonne soirée!

  10. Il est beau ce billet ! Je me reconnais tellement quand tu dis que tu n’as pas envie de te sentir en dessous car tu as quitté une boîte pour t’occuper de tes enfants puis pour monter ta société. J’ai quitté une belle agence quand je suis devenue maman, j’ai passé 2 ans à m’occuper des enfants avant de me mettre à mon compte. Ma vie de famille est devenue ma priorité, peu importe les sacrifices, remarques ou autres !
    Bon courage pour tous tes projets, à 35 ans – 20 jours je te trouve pleine d’ambition et si tu dis que tu n’as pas confiance en toi, ça ne se voit absolument pas ! Tu as l’air parfaitement bien dans tes baskets, des projets plein la tête et c’est quelque chose que j’admire chez toi 🙂
    Bises

  11. Pour ma part j’ai 31 ans mais ton article me parle totalement, j’ai fais le choix d’être mère au foyer,aujourd’hui je me remet sur le monde du travail par envie et je ne vise pas une grosse réussite professionnel à partir du moment ou je gagne suffisamment pour payer les factures et faire quelques sorties avec mes enfants, mais surtout je cherche un métier qui me correspond. Je n’ai pas 12 milliards d’amis mais les personnes qui m’entoure ont de vrai valeur et c’est ce j’apprécie, et pour moi la vrai réussite elle est là

  12. Il n’est jamais trop tard pour enfin poster un commentaire sur ton blog, que je visite presque chaque jour…avec ce billet je me lance et me dis que c’est le moment! Merci pour ces confidences qui sont très semblables aux miennes, tes choix sont libres et assumés et ca c’est ce qu’il y a de mieux! T’es enfants sont épanouis et cela se voit ( je vois notamment Lucien chaque jour) et en plus tu fais ce que tu aimes…Paule accroches toi et 35 ans c’est a fêter alors j-19 et éclates toi!

  13. Aaahh mais ce billet! Trop beau, percutant et touchant! Un vrai sujet de philo!… Ou est la vraie valeur dans une vie de femme? Est-ce que les bientôt 35 ne devraient pas le souffler aux futures 25 pour leur faire gagner du temps, de l’énergie, économiser larmes et déceptions..ou faut il attendre ce doux âge de 35ans pour comprendre….la valeur humaine y a que ça de vrai!

    Sache que je te suis, je te lis, je regarde tes enfants, ton univers …tu m’apportes beaucoup plus de chaleur humaine, de sourires et de rires que des gens de mon univers professionnel que je cotoie!
    Alors rassures toi tu es sur la bonne voie celle des ‘vrais’ gens qui donnent, partagent et transmettent du lien social très fort!
    Fêtes dignement tes 35ans car sans te connaître juste au travers des bouts (toujours très sincères) de ton univers tu transmets beaucoup de bonheur – et ça c’est top!

    J’ai 34 ans un poste jugé pas mal dans une grosse boîte et je souffre au quotidien dans un univers individualiste et sournois…je n’arrive pas a avoir mon bb2 car je suis une boule de stress et je rêve d’être une de ses mamans d’insta qui vivrait avec sa petite famille et de ses idées créatives…mais le hic c’est que je suis une très grande peureuse…alors prendre une décision radicale -mais qui me serait très sûrement bénéfique- je sais pas faire, trop d’angoisses, peur du risque financier…blabla..
    …Remarques Il me reste 1 an avant mes 35, qui sait d’ici là?
    Alors joyeux bientôt 35 …et fonces, continues, amuses toi et ne doutes plus!!!

  14. Moi j’ai 37-3 jours… Waouu rien que de l’écrire… J’attends bb3 et je vais faire une pause pro pour gérer cette nouvelle vie… A mon retour je crains de ne pas retrouver mon poste que j’occupe depuis déjà 10 ans… Je me dis qu’il faut que je bouge parce que 10 ans sur un cv ça fait pantouflard et puis je me dis carpe diem que déjà l’aventure de la famille nombreuse est ouf alors le reste on verra bien… Et puis tu sais quoi mon grand kiff serait d’ouvrir un blog… C’est has been mais je me dis que ce sera sûrement un moyen d’avoir un truc à moi pendant cette période de mère au foyer… Moi aussi avant j’avais une amie et un jour j’ai compris que c’était une amitié toxique… Difficile de décider d’arrêter de la voir difficile aux yeux des autres ami(e)s commun(e)s qui ne comprennent pas parce qu’elle est « géniale »… Difficile alors que tous ces ami(e)s c’est moi qui lui ai présenté(e)s… Bref depuis je suis beaucoup plus seule moins de soirées « filles » (sans compter toutes mes amies qui ont déserté Paris) mais bon au final la chaleur humaine on peut la trouver dans pleins de relations différentes les fortes comme les moins fortes… Et puis on peut se faire des amies à tout âge alors je me dis que je pourrais sûrement encore retrouver des femmes avec qui je pourrais partager sincèrement… Ton aventure pro est top tu as le courage de le faire et la chance d’avoir trouvée une associée et puis chacun sa route l’essentiel c’est de savoir trouver la lumière 😉 bon anniversaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *