Un dimanche à Paris comme les autres…ou presque!

En dépit de tout ce qui s’est passé dans la nuit de vendredi à samedi, la vie a reprit son cours à Paris.

J’ai l’impression qu’hier les gens sont sortis le minimum mais qu’aujourd’hui tout le monde a repris ses habitudes comme un pied de nez aux terribles événements. Comme pour prouver que toutes ces barbaries ne pourront pas nous priver de notre Paris.

J’habite dans le 18ème arrondissement. C’est à la fois à deux pas du Stade de France ou du centre de Paris et également très loin. Comme je ne suis pas sortie de mon quartier du week-end, je ne sais pas trop quelle est l’atmosphère dans le 10 ou le 11ème arrondissement. Je verrais cela demain.

En tout cas cet après-midi Louise et moi sommes allées nous promener dans notre quartier, comme d’habitude, comme si de rien n’était. Elle a enfourché son vélo (j’espère d’ailleurs qu’elle aura bientôt envie d’enlever les roulettes mais c’est une autre histoire) et je l’ai suivie jusqu’au voies ferrées de la Gare du Nord.

Nous avons regardé passer les trains un long moment : des Thalys, des TGV, des Transiliens.

Et puis elle a repris son vélo nous emmenant jusqu’à un bar du quartier.

Nous avons toutes les deux siroté nos verres en terrasse. J’avoue que je n’étais pas complètement sereine mais je ne lui ai rien dit.

Je sais que l’on va mettre du temps à oublier, à ne pas se retourner quand on entend un bruit, à ne pas scruter les gens, à ne pas s’inquiéter des voitures de Police plus nombreuses que d’habitude.

Mais ce soir je partage avec vous quelqu’unes de mes photos comme si de rien n’était et parce que notre vie et surtout celles de nos enfants continue et que c’est notre devoir de les épargner au maximum.

IMG_9308

IMG_9309

IMG_9311

IMG_9312

IMG_9314

IMG_9320

IMG_9325

IMG_9328

IMG_9329

IMG_9333

IMG_9330

IMG_9336

IMG_9341

Demain les enfants iront à l’école comme tous les lundis. Nous leur avons expliqué ce qui s’était passé pour qu’ils n’apprennent pas les choses dans la cours. Lucien sera je pense assez épargné. Quant à Louise, nous lui avons demandé de n’écouter ou croire que les propos provenant d’adultes. Elle sait également qu’elle peut nous poser toutes les questions qui lui passent par la tête.

Je termine ce billet avec une tendre pensée pour les victimes et leurs familles et également pour tous les gens merveilleux (policiers, pompiers, médecins et j’en passe) que j’admire au plus au point.

2 thoughts on “Un dimanche à Paris comme les autres…ou presque!

  1. Un beau billet et de belles pensées.
    Je me demande quel monde nous allons laisser à nos enfants mais j’espère que les choses iront mieux car je pense qu’il faut garder espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *