Si grands…

Ils auront respectivement 7 ans en Juillet et 10 ans en Juin. J’ai tellement de mal à réaliser que mes enfants sont devenus si grands. C’est un mal courant chez les parents et je n’échappe pas à la règle.

Pourtant je n’ai pas de souci à accepter que je vieillis….parce que finalement voir nos enfants grandir nous renvoie forcément au temps qui passe.

J’aurais 39 ans dans quelques jours, il y a 10 ans à cette époque je n’étais pas encore maman. Et maintenant quand je les vois je réalise qu’on a fait un long chemin. Peut-être le plus facile d’ailleurs car paradoxalement – si tout n’a pas été facile quand ils étaient petits (je pense forcément en écrivant cela aux problèmes de sommeil de Lucien qui a mal dormi jusqu’à ses 2 ans) – je me rends compte avec Louise que c’est quand nos enfants deviennent pré-ado que cela devient plus ardu.

J’ai toujours entendu dire « petits enfants petits soucis, grands enfants grands soucis ». Je ne doutais pas de la véracité de cette expression mais maintenant que les choses deviennent plus concrètes, j’avoue un peu flipper pour les années à venir, ah ah ah.

Mais passons sur les difficultés car nous en rencontrons toutes et tous. Le plus important pour moi est d’avoir la certitude de faire de mon mieux pour élever mes enfants et les préparer à leur vie d’adultes…on verra comment ils seront dans 10 ans! Avec du recul je me dirais surement que j’aurais pu mieux faire certaines choses mais j’essaierais de me rappeler ce que j’écris aujourd’hui. Je ne suis pas parfaite mais j’essaie de les laisser grandir dans la direction qu’ils choisissent (et je n’oublie pas mon chéri car si je parle à la première personne, je ne suis pas seule à élever Louise et Lucien). J’essaie de leur inculquer des valeurs qui me semble primordiales pour construire la base de ce qu’ils seront plus tard.

Et ensuite se sera à eux de faire le reste!

Quand je les regarde mes 2 loustics, mes enquiquineurs qui se chamaillent en permanence, je dois dire que cela m’émeut. Parce que je les trouve grands. Parce que je les trouve beaux aussi. Et puis parce que je commence à voir apparaitre les traits qui seront surement les leurs dans quelques années.

Lucien avec sa blondeur qui s’atténue, son regard rempli de malice et sa cicatrice sous l’oeil gauche (bien qu’elle se soit beaucoup estompée).

Louise qui a voulu se « séparer » de sa frange que j’aimais temps, son regard profond et son petit nez en trompette.

Ces 2 gosses se sont les miens et je crois que parfois j’ai du mal à le réaliser!

Ca vous fait ça aussi parfois?

2 Comments

  • audrey lemaitre
    15 mars 2019
    reply

    et bien du haut de mes 43 ans c ‘est tout pareil ! je fais mienne la devise de charles ingalls : faire du mieux que je peux 😉 COMME VOUS ON ESSAYE DE LAISSER S EXPRIMER LEUR PERSONNALITE tout EN METTANT UN CADRE , EN ESAYANT DE TRANSMETTRE NOS VALEURS ET DE TRAVILLER A LEUR FUTURE AUTONOMIE, leur permettre de reunir les conditions pour que demain , jeunes adultes, ils aient des alternatives pour tracer leur route et fassent leur choix pour esperer qu’ils soient heureux….

Post a Comment