Le 1er jour du reste de ma vie

J’ai 2 enfants.

J’ai 33 ans et j’ai 2 enfants.

Je m’appelle Paule, j’ai 33 ans, j’ai 2 enfants.

Je m’appelle Paule, j’ai 33 ans, j’ai 2 enfants et il semblerait que je me sois un peu…oubliée.

En plus de m’appeler Paule, d’avoir 33 ans et d’avoir 2 enfants, je suis aussi en recherche d’emploi depuis bientôt un an. Et comme j’ai été arrêtée à 5 mois de grossesse et que je n’ai pas repris le boulot après mon congé maternité, cela fait 21 mois que je n’ai pas travaillé.

OK. Et là vous vous demandez pourquoi je vous raconte ça et où je veux en venir.

Et bien pour une fois sur ce blog je ne vous parlerai pas du look de mes enfants, de mon dernier coup de coeur ou du super produit que j’ai testé mais de moi, JUSTE DE MOI.

Des mois et des mois que je ne me sens pas bien dans ma tête et surtout dans mon corps. Oui mais après un accouchement c’est un peu normal, non? Et puis quand on est au chômage on est pas forcément au top, n’est-ce pas? Je m’en suis trouvé des excuses mais il y a un moment où ce n’est plus possible.

Et pourtant je ne vis pas en ermite. Je veux dire je suis plutôt une pile électrique qui a toujours quelque chose à faire. Sauf que ça n’empêche pas de faire l’autruche sur ses « vrais » problèmes et de s’oublier soi-même.

A la manière des « alcooliques anonymes », je vous dis tout : je m’appelle Paule, j’ai 33 ans, j’ai 2 enfants et j’ai décidé de perdre mes TRES nombreux kilos en trop pour me sentir enfin bien.

Des années et des années que je grossis, fais des régimes, me dit qu’après un premier enfant c’est normal, et puis que de toute façon j’en veux un deuxième, oui mais quand même…le temps passe, les kilos s’installent, le deuxième bébé arrive, grandit et à un moment on a plus d’excuse(s).

Ce matin je suis allée chez une diététicienne. J’ai enfin fait le pas. La consultation a duré une heure et demie. Je n’ai pleuré qu’au bout d’une heure environ. Clap clap clap. Elle m’a fait comprendre que je ne pensais pas assez à moi et je crois (sais?) qu’elle a raison.

Alors aujourd’hui c’est le premier jour du reste de ma vie car tout cela va changer.

Certes je n’en aimerais pas moi mes enfants et mon conjoint mais je vais juste essayer d’arrêter de faire l’autruche pour, je l’espère, très vite me sentir mieux et m’aimer!

 photo-5

52 thoughts on “Le 1er jour du reste de ma vie

  1. jev doute que ça puisse t’aider, mais je t’ai vue mercredi et t’ai trouvée très jolie ! Je comprends en revanche ton sentiment, j’ai le même, moi aussi, j’avais vu une dièt après la naissance de mon fils, puis j’ai laissé et j’ai regrossi. Je crois qu’il faut que je retrouve cette motivation pour m’accepter un peux mieux…

    1. Oh merci, c’est adorable. Bon en même temps tu m’as vue le jour de l’année où j’étais la plus maquillée 😉
      Je te souhaite de retrouver la motivation. Ca ne se fait pas comme ça mais pour moi ça devenait vital.

  2. il n’est jamais trop tard pour reprendre sa vie en main, jamais trop tard pour aimer, jamais trop tard pour croquer la vie ! jamais trop tard pour partager ses rires et ses malheures…ENJOY !!!!! le debut d une belle aventure!!!! 🙂

  3. Supers résolutions! Et qui plus est sans l’excuse de la nouvelle année qui débute! Allez plus sérieusement, sans t’avoir jamais rencontrée en chair et en os (sans mauvais jeu de mots) je te souhaite Jolie Paulette de réussir ton combat contre les kilos plombants, retrouver la pimpante qui est en toi et tout ça en gardant ta pêche et ton élan. Amicalement. Marie qui a qq kilos d’années de plus que toi…

  4. Très beau message, courage car c’est toujours un chemin long et sinueux de faire un régime mais parfois (souvent?) ça paye. Le plus important étant de se sentir bien dans son corps… D’ailleurs faudrait que je m’y mette moi aussi…

    1. Oui c’est long, c’est sûr mais je sais que ça vaut le coup.
      Merci pour ton message. (tu t’y mettras quand tu en sentiras le véritable besoin).

  5. Merci Paule de nous faire partager ce nouveau défi qui t’attends et surtout le cheminement qui t’as mené jusque là … En effet, même si nos enfants nous apportent beaucoup de joie, je suis persuadée que notre épanouissement passe aussi par ne pas s’oublier soi !
    On ne se connait pas, mais à travers ce que tu dégages via ton blog, je suis convaincue que tu sauras trouver en toi les ressources nécessaires à ton épanouissement.
    Amicalement

    1. Merci pour cet adorable message. C’est évident qu’une maman a besoin d’être épanouie. Il faut juste parfois ce donner quelques coups de pieds aux fesses.
      Bises.

    1. Merci Sophie. Oui je crois que de nombreuses mamans ressentent ça même si ce n’est finalement pas vraiment les sujets qu’on aborde. Ce n’est pas vraiment facile de dire qu’on ne s’aime plus.
      Je t’embrasse. J’espère qu’on aura vite l’occasion de se revoir et de discuter un peu plus.

  6. Bonjour Paule,
    un témoignage engagé et émouvant…Ici, les kilos en trop se bien sont installés et je suis reconversion, donc, je te comprends si bien…Avoir un reflet dans le miroir qu’on aime et se sentir bien, sont les clés pour aller de l’avant, il faut juste prendre le temps et être organisée…Je te fais confiance pour cela…
    Belle soirée et courage
    Bises

  7. courage Paule, tu vas surmonter tout ça. tu fais ce qu’il faut, tu es entourée et tu te fais aider. n’oublie pas la violence psychologique dont tu as été victime au boulot, c’est pas un truc qu’on peut oublier comme ça. 5 ans après j’en paie encore les pots cassés. moi j’arrête de manger dans ces cas là, une façon aussi de disparaître et de s’oublier… tout ce que tu fais va payer ma belle !

    1. Merci Laeti. Oh c’est sûr que mon « aventure » chez Publicis n’a pas dû aider mais ce n’est pas la seule cause de ce laissé-allé. Je suis plutôt fière de moi d’avoir eu les couilles de partir de cette boîte mais c’est vrai qu’après un an de chômage, je désespère de trouver le boulot de mes rêves (existe-il d’ailleurs?).
      En tout cas je suis motivée. J’ai envie de me redécouvrir et de reprendre la pêche. A mon avis c’est indispensable pour retrouver du boulot.
      Je t’embrasse fort (and f…. Publicis).

  8. Ton joli billet m’a beaucoup touché. Prends bien soin de toi. Plein de courage. Pour te réconforter un peu : je t’ai vu au Spot E-fluent Mums et t’ai trouvé bien belle ! Ensuite, je pense que tu as vraiment créé quelque chose de bien : ton blog et j’espère qu’il pourra te servir de tremplin pour trouver « the » job que tu mérites tant. Courage, courage.

    1. Oh mais tu aurais du venir me parler, cela m’aurait fait plaisir. En plus même si j’ai un petit groupe de copines blogueuses que j’adore je ne suis pas vraiment à l’aise dans ce type d’événement : trop de monde, pas facile de rencontrer des gens, de discuter.
      Merci pour ton gentil message.

    1. Merci beaucoup. Je ne sais pas vraiment si c’est du courage. Je dirais que c’est presque devenu une nécessité. On verra si j’arrive à m’y tenir mais je crois que cette fois c’est la bonne.
      Bises.

    1. Merci Aurélie. Des fois il faut savoir prendre le taureau par les cornes et c’est ce que j’essaie de faire…pour moi, pour mes enfants et pour mon conjoint.
      A très vite. Je t’embrasse.

  9. Coucou Paule,
    Joli post, sincère et vrai, ça fait plaisir de lire de l’authenticité. Moi qui tiens un blog je suis assez admirative, j’ai du mal à me livrer avec autant de vérité.
    Je suis dans le même cas que toi. Exactement le même.
    J’ai un bébé de presque 15 mois et je suis maman maternante à extrême. Des kilos en trop, plein au moins 10. Une recherche d’emploi plus que difficile. Je suis maman, je ne suis plus vraiment femme. Je te trouve très courageuse car je n’en suis pas encore à faire ce pas que d’aller consulter. Alors bravo belle continuation pour ce beau challenge de femme !

    1. Oh mais moi j’en ai même plus que 10 en trop des kilos. Je dirais bien 20! Mais je perdrais ce que j’arrive à perdre. L’essentiel pour moi n’est pas de devenir une « bombasse », je veux juste me sentir mieux.
      Merci pour le post en tout cas. Ca pour être sincère, il l’est. Je l’ai écrit en rentrant de chez la dietéticienne et j’étais bouleversée. Et bizaremment moi qui n’aime pas particulièrement parler de moi, j’ai eu besoin d’écrire ce post. J’avais besoin de vider mon sac.
      Bon courage à toi aussi. Mais tu sais tu sentiras le jour où tu seras prête à te mettre au régime.
      Bises.

  10. Coucou Paule,
    Pas eu le tps de d’ecrire hier après avoir lu ton post mais je voulais te dire que je trouvais cela tres courageux et surtout la chose la plus importante c’est qu’une fois la motivation la et en plus le fait d’etre suivie va te permettre de donner des resultats tres rapidement (je parle en connaissance de cause). C’est un combat de tous les jours mais cela en vaut la peine si c’est ce que tu veux.
    Je suis certaine que tu vas reussir et quoi qu’il arrive n’oublie pas que tu es une nana genial, une top maman et une femme merveilleuse.
    Enormes bisous
    Noem

  11. beh dis donc, c’est un joli mot. Nous sommes femmes avant d’être concubines ou épouses et avant d’être mamans. On nous en demande hein!
    Tu es belle Paulette et tu m’épates, toutes les activités que tu fais faire à tes enfants, ton superbe blog. Tu les épanouis sacrément. Alors à ton tour, ne t’oublies pas et prends soin de toi.
    Tout viendra en même temps, les kilos en moins et le job de tes rêves!
    En tous les cas, nous on est là!
    des bises
    vivie

  12. Quel courage! Moi aussi j’ai gardé mes kilos en trop depuis ma grossesse. J’ai entre 15 et 20 kg à perdre ça me décourage d’avance, je n’arrive pas à tenir mes résolutions plus d’une semaine. Je me venge sur la nourriture??? Du coup je n’ai plus confiance en moi et je n’arrive pas à trouver de boulot pour changer du mien qui me pèse sur le moral!!

    Ah la la on est jamais satisfaite!

    Moi je te trouve très jolie, d’ailleurs pour avoir de si beaux enfants, tu ne peux être que top canon et pleine de charme 😉

    Bon courage à toi et livre nous tes impressions au fur et à mesure de ta nouvelle vie 🙂

  13. Je te souhaite plein de courage! J’espère que tu retrouveras vite confiance en toi! Et sinon, si tu peux faire du sport c’est un bon moyen de se vider l’esprit et de perdre des kilos. A bientôt.

  14. Tu as un très joli blog, de beaux enfants, une famille équilibrée…
    Il faut profiter de la vie!
    Les kilos en trop ne t’empêche surement pas d’être jolie, de te sentir belle dans le regard de ton conjoint, et puis de tes enfants.
    En tout cas bon courage et j’imagine que ce blog est un bon exutoire n’est-ce pas? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *